DEPUIS MA FENÊTRE

J’ai choisi ce tableau de Paul Cézanne car, à mon avis, c’est un tableau réaliste, bien que l’on puisse apprécier la technique impressionniste. Cette peinture postimpressionniste représente ce que le peintre «voit à ce moment» et qui a retenu son attention. On peut l’aimer plus ou moins mais il est reconnaissable. C’est tellement reconnaissable que je le «vois» tous les jours depuis ma fenêtre. Cette peinture est l’image vivante de mon «Monte Hacho», celui que j’observe à chaque fois que je m’approche de la fenêtre. Les couleurs utilisées par le peintre, je peux les voir dans ma peinture certains jours et heures. La seule chose qui manque dans la peinture de Cézanne est le «rocher à cinq» qui lui indiquerait l’heure solaire tous les jours de l’année.

J’aime prendre le petit déjeuner sur mon plan de travail, c’est une table pour moi, car cela me permet de profiter de cette image presque tous les jours de l’année. Je dois dire que l’image n’est pas toujours la même car « ma peinture » est vivante, c’est de la nature pure avec la force, la joie, la tristesse qu’apportent le soleil, la pluie, les nuages ​​… C’est l’autre différence avec la peinture de Cézanne qui me rappelle aussi que le silence n’existe pas et me rappelle donc notre Federico quand il marchait seul le long des petits chemins près de Fuente Vaqueros et il disait à ses voisins quand ils lui demandaient où il allait: «Je vais écouter le murmure du silence. »

Tous nos amis lorsqu’ils nous rendent visite apprécient cette image, surtout nos amis français. Ma fenêtre est, vous pouvez l’imaginer, l’un des meilleurs points de vue de Loja.

Antonio García Olid

También te podría gustar...

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *